FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-12 / NUMÉRO 138   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Questionnaire de Proust à...
2017-08-03

Née en 1980 en Afrique du Sud, Ceridwen Dovey est diplômée de Harvard en anthropologie et en cinéma documentaire. Elle vit aujourd’hui à Sydney. Son premier roman, Les Liens du sang, paru en français aux éditions Héloïse d’Ormesson en 2008, a été en lice pour le prix Femina étranger et a remporté le plus prestigieux prix littéraire d’Afrique du Sud, le Sunday Times Fiction. Les ouvrages de Dovey donnent la parole aux témoins silencieux des événements tragiques de l’Histoire, qu’ils soient animaux ou humains, laissant voir à travers leur regard, vanité, cruauté et absurdité de l’humanité.

Quel est votre principal trait de caractère ?

Incessamment curieuse.


Votre qualité préférée chez un homme ?

Mettre sa famille au-dessus de tout.


Votre qualité préférée chez une femme ?

Avoir un humour auto-déconcertant.

 

Qu’appréciez-vous le plus chez vos amis ?

Leur capacité de partager en toute vérité leur expérience, quelles que soient les épreuves qu’ils traversent.


Votre principal défaut ?

Je cherche trop la solitude.


Votre occupation préférée ?

Passer du temps avec ma famille.

 

Votre rêve de bonheur ?

Trouver l’équilibre entre le temps donné à mes pensées, celui dédié à écrire et celui consacré aux autres.


Quel serait votre plus grand malheur ?

Je n’ai pas de réponse.


Ce que vous voudriez être ?

Être plus honnête au sujet de ma bizarrerie.


Le pays où vous désireriez vivre ?

Là où je vis actuellement, l’Australie.

 

Votre couleur préférée ?

Le corail.

 

La fleur que vous aimez ?

Les fleurs roses du Corymbia Ficifolia australien.


Vos auteurs favoris en prose ?

Margaret Atwood, Carol Shields et Alice Munro – la trilogie canadienne.


Vos poètes préférés ?

La poète australienne Gwen Harwood.

 

Vos peintres favoris ?

Seurat et Turner.

 

Vos héros dans la vie réelle ?

Mon père et mon mari, pour les pères formidables qu’ils sont.

 

Vos héroïnes dans la vie réelle ?

Ma mère, pour m’avoir placée au centre de sa vie.

 

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

Les nouvelles et les actualités des médias 24h sur 24, qui nous rendent anxieux et fous.

 

L’état présent de votre esprit ?

Eparpillée mais heureuse.

 

Comment aimeriez-vous mourir ?

Je ne sais pas.

 

Votre devise ?

La famille avant tout. 

 
 
© D.R.
 
2017-12 / NUMÉRO 138