FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-10 / NUMÉRO 136   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Questionnaire de Proust à...
Nicolas Barreau
2017-10-05

Nicolas Barreau – un pseudonyme – est un auteur franco-allemand très discret qui travaille dans le monde de l’édition. Salué par la presse comme le maestro de la comédie romantique, tous ses romans traduits – de l’allemand – en français sont publiés aux éditions Héloïse d’Ormesson. Après le succès phénoménal de Sourire des femmes (2014), et de Tu me trouveras au bout du monde (2015), La Vie en Rosalie (2016) est un nouveau best-seller international.

Quel est votre principal trait de caractère ?

Amical avec (surtout) une attitude positive envers la vie.

 

Votre qualité préférée chez un homme ou une femme ?

L’humanité.

 

Qu'appréciez-vous le plus chez mes amis ?

Leur humour. Leur générosité. Le fait que je puisse toujours compter sur eux.

 

Votre principal défaut ?

L’impatience et le fait d’être quelqu’un qui succombe facilement à la tentation.

 

Votre occupation préférée ?

Lire des livres. Aller au cinéma. Cuisiner pour ma famille et mes amis. Me promener dans les quartiers anciens d'une ville…

 

Votre rêve de bonheur ?

Être assis dans un petit café en bord de mer avec un café ou un verre de vin à la main, ne faire que laisser passer le temps doucement.

 

Ce que vous voudriez être ?

Je suis content de ce que je suis.

 

Le pays où vous désireriez vivre ?

Mon « chez moi » est là où mon cœur se trouve.

 

La fleur que vous aimez ?

Les fleurs d’oranger et les hortensias.

 

Vos auteurs favoris en prose ?

Milan Kundera, Vargas Llosa, Philippe Claudel, Carlos Ruíz Zafon, J. R. Moehringer, Julian Barnes.

 

Vos poètes préférés ?

William Butler Yeats, Rainer Maria Rilke, Mascha Kaléko, Heinrich Heine.

 

Vos héros dans la fiction ?

Les deux amis dans Le Grand Meaulnes d’Alain Fournier et Frederic Henry dans A Farewell to Arms de Hemingway.

 

Vos héroïnes dans la fiction ?

Tante Julia dans La Tante Julia et le scribouillard de Mario Vargas Llosa.

 

Vos héros dans la vie réelle ?

Les libraires et les éditeurs de petites maisons d’édition indépendantes. 

 

Vos héroïnes dans la vie réelle ?

Les mères. Et les merveilleuses femmes qui ont lu mes romans !

 

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

L’envie. Le dogmatisme.

 

La réforme que vous estimez le plus ?

Celles qui tentent de réaliser la liberté et l’égalité des droits pour tous les peuples.

 

L’état présent de votre esprit ?

Nostalgique.

 

Comment aimeriez-vous mourir ?

En paix avec le monde et moi-même. Pouvoir tenir la main de quelqu’un que j'aime rendrait les choses plus faciles.

 

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ?

Celles qui sont faites par amour.

 

Votre devise ?

Ne vous inquiétez pas des choses qui n’arriveront pas. 

 

 
 
© D.R.
 
2017-10 / NUMÉRO 136