FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
D’abord demande


Par Fâtemeh Ekhtesâri
2015 - 12
D’abord demande

D’abord demande !
Qui est-ce ?
Il n’y a personne.
Où et quand ?
Son temps et son lieu restent indéterminés 
Maintenant finies les questions, observe bien.
Observer quoi ?
Que la vie est vide de sens 
Toujours plus flous les contours de ton existence. 
C’est absurde ce dialogue imaginaire 
J’ai de tout temps ex…exit…existé… 
Le point le plus certain en toi s’enfuit de toi. 
Je sens que… 
Patience, pas si vite 
Tes sens sont à vif. 
Que faire dans ce non-être en soi ?
Pour toi ne reste d’autre issue que le verbe 
Et le choix de déclamer tel ou tel mot. 
Courir ici et là à demander pourquoâââââ ?
Dieu 
Son seul acte fut de disposer des lettres de sorte à créer 
Quelque chose de nouveau, à nommer 
À définir les contours de l’être 
À partir de rien ni de personne 
Il chanta alors un poème harmonieux 
Qui mit de l’harmonie dans ses sens à vif
D’un vers il créa la maison d’Adam et de Douleur
Et cria poèmes sur poèmes avec plus d’ardeur.

*
Un autre
Les yeux vides d’espoir 
La crainte plein le regard 
Au vieux devin qui parle prémonitoire 
Elle mande : « La mort dans combien d’années ? » 
Sous le voile nuit noire 
Humeur indécise proie du cafard 
Pied tremblant terre prête à choir 
Elle vacille, vertige, mausolée, azalées… 
Le chapelet en main grains épars 
Se carre aux carreaux que des barreaux lui barrent 
« On n’est que ce qu’on naît, tuée (ce formulaire
Récite-le en murmure, c’est un secret !) (…) »

Poèmes extraits de Zabouré Zane : Femmes postmodernes d’Iran en 150 poèmes (1963-2013) d’Iraj Valipour, Atelier de l’agneau, 2014,240 p.
 
 
D.R.
 
2020-02 / NUMÉRO 164