FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-05 / NUMÉRO 131   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
Leitmotive strident de la patrie


Par Ashraf Fayad
2016 - 12

Ashraf Fayad, poète palestinien, est né à Ghaza en 1980. À vingt ans, il est obligé d’abandonner ses études et quitter sa terre pour l’Arabie saoudite. Le 20 avril 2014, le tribunal écarte le crime d’apostasie dont étaient accusés certains poèmes de son recueil Instructions, à l’intérieur publié à Beyrouth en 2007, mais le condamne à quatre ans d’emprisonnement et huit cents coups de fouet. Ayant fait appel, un autre tribunal prononce sa mort par décapitation, le 17 novembre 2015. Une campagne internationale s’engage alors. La décision des juges révolte la conscience mondiale. Au printemps de cette année, la peine capitale est commuée en 8 ans de prison et huit cents coups de fouet.

Leitmotive strident de la patrie

Tu démentiras toutes les informations
les revues de presse
les analyses des spécialistes
en dernier cri de la mode
Tu n’abuseras pas du sommeil
Et du téléphone portable
Tu t’exerceras un peu
à la mort
Tu te débarrasseras de toutes les photos
que tu as gardées de ton enfance
de ton adolescence, de ta pauvreté
de ton ex-aimée
des contes de ta grand-mère
et de tes virées nocturnes
pour t’attaquer
à certaines prétendues vertus
Tu utiliseras de l’eau chaude pour ta douche
et te laveras les pieds
chaque fois que tu ôteras tes chaussettes
Tu feras tiennes les expériences
de ceux qui viendront après toi
Tu écriras ton nom à l’envers sur le miroir
Tu mangeras avec la main droite
et laisseras le reste
à ceux qui méritent plus que toi
ta bouchée trempée dans
le pétrole

 
 
D.R.
 
2017-05 / NUMÉRO 131