FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2018-05 / NUMÉRO 143   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
Sous nos yeux


Par Lawrence Joseph
2017 - 12

Lawrence Joseph est né à Détroit en 1948. Catholiques syriens et libanais, ses grands-parents comptent parmi les premiers émigrants arabo-américains de Détroit. Installé à New York en 1981, il enseigne le droit à St John's University Law School depuis 1987. Poète, chroniqueur et conférencier, Lawrence Joseph a été traduit en allemand, arabe, hébreu et espagnol. En France, ses poèmes ont été publiés dans plusieurs revues dont Europe, Siècle 21 et Confluences poétiques.

 

Sous nos yeux

Le ciel presque transparent, bleu

manganèse saturé. Venteux et froid.

Une ligne jaune côtoie une ligne noire,

la cheminée sur le toit une ligne jaune

derrière le sorbier sur Horatio.

Quartiers équarris de chair rose pendant

dans la boutique. Poissons, aplatis, cuivre,

têtes tranchées. L’idée c’est de porter

les profondeurs à la surface, d’élever 

l’expérience sensuelle en discours

et en contrat social. Des rubans de fumée

figurent le quai, une flotte de voiliers

battus par l’onde verte du fleuve.

Par écrit, je veux dire fait, par fait je veux dire senti ;

choses cachées, sommeil suave des couleurs.

Ainsi tu seras, peut-être à juste titre,

renvoyée pour ça, une moralité du voir,

par-dessus le marché. Qui parmi les idéalistes

refusera de s’asseoir dans le cercle privé,

de troquer sa culture contre des affaires juteuses ?

En voici un souffrant d’hypertension aiguë

prêt à faire exploser la pompe du tensiomètre,

il y a le genre dont l’involution

hallucinatoire de l’histoire des tribus

est personnalisée. Mon grand-père ?

Il n’a jamais discuté quant à savoir où a commencé

l’histoire du Liban, si l’enfant prince avait été confié

clandestinement par sa mère à une famille catholique

dans la Montagne où il passa son enfance

dans la religion de son père, un Druse,

la secte la plus secrète de l’Islam.

Je recevais les nouvelles de Jérusalem –

l'événement radio de Beyrouth Est, le danseur

ondulant aux sons des explosions

à l’extérieur du studio. L’avenir n’est pas l’Afrique

mon pote, et l’Europe est une péninsule de l’Asie

et ton Amérique une invention de l’Europe,

il se marrait, le journaliste, pointant

son doigt. Pour autant, l’intelligence de la rue

n’a-t-elle plus d’importance ? (…)

 

Extrait de Sous nos yeux de Lawrence Joseph, traduit de l’anglais (États-Unis) par Catherine Pierre Bon, préface d’Etel Adnan, éditions Petra, 2015. 

 
 
D.R.
 
2018-05 / NUMÉRO 143