FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Dictionnaire
Roma Amor !
Publier un Dictionnaire amoureux de la Rome antique, c’est opérer un retour aux sources de notre civilisation, tant les noms propres et communs qui y défilent interpellent notre culture et notre imaginaire… Xavier Darcos a relevé le défi avec passion et érudition. Un vrai régal !

Par Nabil NAJJAR
2012 - 02
Président de l’Institut français, agrégé de lettres classiques et auteur d’un nombre incalculable d’ouvrages, ancien ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos réussit, à travers son Dictionnaire amoureux de la Rome antique paru dans la fameuse collection dirigée par Jean-Claude Simoën chez Plon, à nous transmettre sa passion au fil des pages, grâce à un style limpide, émaillé de citations latines et de références empruntées à des domaines aussi variés que le septième art ou l’architecture. On y retrouve, bien sûr, les bâtisseurs romains (qui conçurent aussi bien le pont aqueduc du Gard que les temples de Baalbeck !) et des personnages emblématiques comme Jules César ou Caligula qui nous entraînent dans les coulisses de palais où se trament trahisons et assassinats, sans oublier notre Didon (« Elissa ») nationale, devenue reine de Carthage, immortalisée dans l’Énéide de Virgile et célébrée plus tard par des compositeurs comme Purcell ou Berlioz ! Dans cette galerie de portraits, Xavier Darcos n’hésite pas à égratigner quelques mythes, comme celui de l’empereur Constantin, « saint mais pas trop ». Histoire de nous divertir, il évoque Alix, héros de BD dont les aventures ont contribué à « faire apprécier l’Antiquité romaine, bien plus que d’érudites gloses », ainsi que les péplums célèbres, de Ben Hur à Gladiator, et la série télévisée Rome, « vingt-deux épisodes de pur bonheur »… Les personnages de la vie publique se succèdent : affranchis, esclaves, légats, orateurs, questeurs, tribuns… C’est évidemment par la notion de citoyen – que les Libanais gagneraient à mieux assimiler ! – que Rome consolide son emprise sur le monde. L’on découvre aussi que les Romains avaient leurs superstitions et qu’ils célébraient déjà la Saint-Valentin, les Lupercales ! Mais c’est dans le domaine des lettres que Xavier Darcos, en latiniste chevronné, déploie tout son talent. Il revient souvent à l’étymologie, nous divertit avec les jeux homophoniques (« veni, vidi, vici » et autres), déchiffre pour nous des épitaphes, nous raconte des anecdotes savoureuses… Ainsi la devise des États-Unis, « E pluribus unum » (« de plusieurs, un »), proviendrait-elle d’une recette de salade de Virgile ! À plusieurs reprises, l’auteur proclame sa vénération pour la trinité Ovide-Tacite-Virgile. Il développe aussi la conception de la philosophie chez les Romains qui, loin de vouloir spéculer comme les Grecs, ne concevaient celle-ci que comme un moyen de vivre heureux.  Quant au stoïcisme, il aurait fait progresser les Romains vers le monothéisme. Les valeurs romaines sont exaltées, comme la « fides », la « virtus » et surtout la « pietas », qui désigne l’attachement à la famille, à la communauté et à la patrie. Mais l’on reste sur sa faim concernant le droit romain, à peine abordé dans l’entrée Mos majorum… Au terme de ces édifiantes pérégrinations romaines, le grand mérite de Xavier Darcos aura été de nous faire adopter l’idéal d’une civilisation qui, « héritière de la Grèce, a su diffuser ses modèles et transformer les peuples vaincus en citoyens », grâce à la « romanité », qui est accueil et capacité à accepter l’emprunt. Comment s’étonner, dès lors, que tant d’hommes illustres, de Du Bellay à Goethe, aient entrepris le voyage à Rome ? 


 
 
D.R.
 
BIBLIOGRAPHIE
Dictionnaire amoureux de la Rome antique de Xavier Darcos, Plon, 756 p.
 
2020-02 / NUMÉRO 164