FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Dictionnaire
Rouhi Baalbaki : L’arabe du présent


Par Effat Kanaan Abou Assaly
2016 - 05
Docteur en droit international à l’université de Harvard, copropriétaire de la maison d’édition « Dar el-ʻilm lil malayin » et célèbre linguiste, Rouhi Baalbaki signe son dernier ouvrage, un dictionnaire arabe moderne qui va au-delà de toutes les normes : Al-Mawrid al-ʻArabi, édité par Dar el-ʻilm lil malayin. Baalbaki a déjà à son actif plus de treize dictionnaires en arabe et langues étrangères tels que le fameux dictionnaire trilingue et le dictionnaire illustré pour enfants. Cette collection colossale fait partie du parcours de toute une vie. Tel un ermite qui se cloître, il passe des heures et des heures à chercher le mot qui convient ou l’expression adéquate.

Mais Rouhi Baalbaki est également un homme de son temps, orateur exceptionnel et ancien professeur en droit international à l’université libanaise. Il s’est rendu compte que les dictionnaires traditionnels comprennent des mots devenus archaïques et dépassés. Il s’est donc attelé à la lourde tâche d’écrire un nouveau dictionnaire qui a exigé treize ans de travail assidu avant de voir le jour !

« Le mot est l’enfant du temps et du lieu. C’est le miroir de la vie et de son évolution, comme tout être vivant qui grandit et se renouvelle », précise-t-il dans la préface d’Al-Mawrid al-ʻArabi, car l’arabe, comme toute langue vivante, a incorporé à son dialecte des mots nouveaux issus du progrès survenu dans différents domaines. Les progrès technologique, scientifique et culturel ont créé la nécessité d’un développement et d’une modernisation de la lange avec la création de mots nouveaux en accord avec la modernisation sans pour cela renier l’ancien héritage linguistique. La racine des mots originelle existe toujours mais avec des rajouts et des modifications. « Un dictionnaire qui n’évolue pas avec son temps est inutile », souligne l’auteur. Les mots doivent signifier l’état actuel des choses. Pour cela, l’écrivain jongle facilement avec les synonymes, homonymes et syntaxes compréhensibles au chercheur du XXIe siècle. Il n’hésite pas non plus à employer des proverbes courants ou même des versets du Saint Coran. « Une langue possède une énergie mobile qui se projette dans l’avenir », explique-t-il.

Qu’est-ce qui distingue Al-Mawrid al-ʻArabi des autres dictionnaires ? Le nouveau dictionnaire contient tous les mots et expressions techniques nouveaux, utiles de nos jours dans tous les domaines de la connaissance, « comme miroir des domaines de l’humanité ». Un large éventail de termes nouveaux est donc introduit. Rouhi Baalbaki unit avec dextérité la langue ancienne à la langue moderne en délaissant certains termes comme pleinement dépassés. Il explique minutieusement chaque mot et ses différents emplois, utilisant souvent des citations usuelles sans oublier les mots clé ou expressions utilisés dans divers pays arabe.

Quant au mode d’emploi du dictionnaire, il s’avère peu compliqué, vu que les mots sont répertoriés alphabétiquement sans aucun besoin de chercher la racine. De plus, chaque terme est doté par les accents convenables. Afin de rendre encore la tâche plus facile, les mots cherchés sont imprimés en rouge et numérotés, tandis que certains mots majeurs sont en grosses lettres noires.

Patience et longueur de temps ont fait que Rouhi Baalbaki a su insuffler son âme entière dans ses œuvres, les dictionnaires, matière aride rendue vivante et agréable. Et c’est là que réside son grand mérite.


 
 
« Un dictionnaire qui n’évolue pas avec son temps est inutile. »
 
BIBLIOGRAPHIE
Al-Mawrid al-ʻArabi de Rouhi Baalbaki, Dar el-ʻilm lil malayin, 2016.
 
2020-02 / NUMÉRO 164