FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-06 / NUMÉRO 132   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Découverte
Les bouquinistes investissent la rue Monnot
La librairie Recto Verso organise une braderie mensuelle ouverte au plus grand nombre. 

Par Philippine de Clermont-Tonnerre
2014 - 03
Comme tous les premiers samedis du mois, la rue des Jésuites à Monnot se prépare à un banquet d’une nature un peu particulière. Sur les grandes tables en bois surmontées de parasols jaunes installées le long du trottoir, les brocanteurs disposent les derniers livres dans les bacs en plastique qui constituent leurs étales. Il ne reste plus qu’à attendre l’arrivée des curieux. Ils devraient être plus nombreux que d’habitude, le soleil étant au rendez-vous en ce début du mois de février. 

Lancé à l’été 2011 par Gabriele Schaub et César Nammour, fondateur de la librairie Recto Verso, le marché aux livres a lieu chaque mois dans la simplicité et la convivialité d’une brocante de quartier. « On avait envie de recréer un peu l’esprit de Montmartre à Paris », explique Sara Schaub, membre de Recto Verso, la librairie qui organise l’événement. « Les gens nous demandaient souvent où vendre leurs livres ; on s’est rendu compte que ce genre d’initiative manquait à Beyrouth », poursuit la jeune femme.

Des livres à prix réduits

La braderie est ouverte à tous, les librairies comme les particuliers. « Tout le monde peut participer, il suffit de réserver une table que l’on loue pour 20 000 livres », précise Sara Schaub. L’idée de jouer au libraire le temps d’une après-midi a aussi enthousiasmé la jeune génération. Prenant leur rôle très au sérieux, les plus petits proposent, sous le regard bienveillant de leurs parents, des albums pour enfants ou des bandes dessinées. Les vendeurs fixent eux-mêmes le prix des ouvrages qui oscille entre 2 000 L.L. pour un roman et 8 000 L.L. pour un beau livre. « Tous ces volumes proviennent de ma bibliothèque. Il y a de tout, des classiques, des romans, des revues de décoration, des encyclopédies », affirme Cynthia qui participe à la braderie depuis le mois d’octobre. Son « stock » comprenait au départ une cinquantaine d’ouvrages. En quatre mois, elle en a écoulé la moitié. « Les livres sur les relations homme-femme ont eu beaucoup de succès, lance-t-elle, j’ai croisé aussi quelques amateurs de musique qui sont repartis avec des anthologies sur le jazz ou le rock ». 

Habitante d’Achrafieh, Zeina avait, à plusieurs reprises, aperçu le marché de loin, sans jamais prendre le temps de s’y arrêter. « Je m’étais dit que je passerai un jour. C’est une bonne initiative qui permet de respirer un peu. C’est aussi l’occasion de partager des souvenirs, tous ces livres ravivent beaucoup de choses ! », confie-t-elle. Certaines découvertes nous rappellent à des pensées lointaines, jusqu’au bancs de l’école, comme ces deux exemplaires d’annales Vuibert datées de 1965. D’autres ouvrages trahissent les goûts de leurs propriétaires : un bac rassemble une collection quasi-complète de volumes de science-fiction signés Anne Mac Caffrey. 

Attirer un plus grand public

Aujourd’hui les vendeurs, au nombre de quatre, sont moins nombreux que d’habitude. « En général, on est une petite dizaine », souligne Sara Schaub qui espère que le marché s’étende un jour jusqu’au bout de la rue. « On tente de promouvoir l’événement, d’amener toujours plus de personnes, des libraires mais aussi des associations », assure-t-elle. Ce jour-là, la braderie a attiré une centaine de visiteurs selon l’organisatrice.

De l’autre côté de la rue, la librairie Recto Verso, dernière étape du visiteur, a ses portes grandes ouvertes. Àl’intérieur, les libraires proposent un ultime rafraîchissement aux badauds. Ce lieu à l’abord un peu désuet renferme une collection unique d’ouvrages consacrés à l’art. On y prend le thé en feuilletant un vieux catalogue d’exposition des années 50. Mais ne vous y trompez pas, ces livres-là ne sont pas à vendre !


Chaque 1er samedi de chaque mois, de 10h à 19h.
Pour plus d'informations : 01 330 994 / 03 271 500
www.rectoversolibrary.com et page facebook de l’événement : monot street book market
 
 
D.R.
 
2017-06 / NUMÉRO 132