FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Bande dessinée
Le cow-boy du président


Par Toufic SAFIÉ
2009 - 02
On le pense désormais partout : avec Obama, un changement est lancé aux États-Unis pour – tenter de – rétablir une image plus colorée et une réputation plus digne de la première puissance mondiale. Cet espoir, qui devrait façonner le sort de plusieurs peuples, est aussi le thème caché derrière le 3e Lucky Luke de Laurent Gerra et Achdé.

Dans L’Homme de Washington, le cow-boy qui tire plus vite que son ombre est chargé d’escorter le candidat aux présidentielles américaines de 1876, le républicain Rutherford Birchard Hayes, dans sa campagne électorale dans l’Ouest. Une mission particulièrement délicate puisqu’au gouverneur de l’Ohio, célèbre pour son intégrité, s’oppose un rival dénommé Perry Camby, riche pétrolier du Texas, célèbre parce qu’il en manque terriblement. Ce dernier, qui égalerait Bush dans ses moyens – et ses traits –, est prêt à tout pour empêcher Hayes d’atteindre – dead or alive – le Texas. Commence alors un voyage au cours duquel le brave Luke, avec son inséparable Jolly Jumper, suivront les « pas tendres » – mais fermes – du bon candidat républicain à travers les rues – et les saloons – des villes phares du Far West.

L’Homme de Washington a tout d’un bon vieux Lucky Luke : la clarté et le dynamisme qui caractérisent les scénarios de la série sont soigneusement adaptés par Gerra. On pourrait même observer une grande analogie avec le scénario de Sarah Bernhardt,  19e album du temps de Morris, dans lequel Lucky Luke est chargé d’escorter cette fois la grande actrice parisienne venue en tournée aux États-Unis à la grande joie, d’ailleurs, de Hayes lui-même, déjà président à l’époque ! Le dynamisme est également illustré à travers le graphisme expressif et rapide d’un Achdé qui a fidèlement emprunté, sans pour autant l’user, la plume de Morris. Le souci du réalisme est astucieusement exprimé ; d’abord par le choix d’un thème d’actualité (les élections américaines), puis d’un président qui a réellement existé, en passant par un irascible président du NRA du nom de Sam « Palin », et « Britney Schpires », une chanteuse de cancan. Des hommages également – entre autres – au jazz du Memphis révèlent même l’origine de « lonesome cow-boy ». Tout cela avec un légendaire sens de l’humour goscinnien parfaitement maîtrisé par le désopilant Laurent Gerra.

Ainsi, en retraçant un fragment de l’histoire américaine et en l’illustrant sous une approche artistique où anachronisme et humour se mêlent à l’authenticité d’un dessin simple et intelligent, Gerra et Achdé parviennent à garder à la série la vocation historique voulue par ses créateurs, ainsi que sa place incontestée au premier rang des albums de BD.

 
 
 
BIBLIOGRAPHIE
L’Homme de Washington de Laurent Gerra et Achdé, Les Aventures de Lucky Luke d’après Morris, éditions Lucky Comics.
 
2020-02 / NUMÉRO 164