FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Bande dessinée
L’extraordinaire aventure des éditions Adonis


Par Alexandre Najjar
2007 - 10
L’idée a germé dans l’esprit du professeur Saad Khoury, célèbre urologue installé à Paris, le jour où il a constaté avec désolation que les jeunes ne lisaient plus les grands classiques de la littérature mondiale. Appuyé par son épouse et par un groupe d’amis, il a alors décidé de fonder au Liban les éditions Adonis afin d’adapter sous forme de bande dessinée une cinquantaine d’œuvres majeures comme Don Quichotte, Oliver Twist, Le Dernier des Mohicans, Le Comte de Monte Cristo, Le Rouge et le Noir, Les Misérables ou Germinal. Fort de l’appui du distributeur Glénat et avec le concours d’un directeur de collection expérimenté, Roger Brunel, il lancera le 7 novembre prochain, au siège de l’Unesco à Paris, les quatre premiers titres de la collection : Tartarin de Tarascon d’Alphonse Daudet par Pierre Guilmard, Le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne par Chrys Millien, Les contes des mille et une nuits, par Daniel Bardet et Nawa ainsi que Robinson Crusoé de Daniel Defoe par Christophe Lemoine et Jean-Christophe Vergne, en attendant Madame Bovary de Flaubert. Ce qui séduit surtout dans cette collection baptisée « Romans de toujours », c’est que chaque album (vendu à un prix très raisonnable – 10 dollars pour le Liban) propose, outre la bande dessinée proprement dite, des dossiers thématiques en fin d’ouvrage, un lexique en 6 langues pour ceux qui apprennent le français en 2e langue, ainsi que le texte intégral en version numérique (un CD-Rom est offert avec l’album) et en version audio (le texte est lu par des acteurs de la Comédie française).

L’engouement pour la série est tel que de nombreux éditeurs étrangers se bousculent déjà pour en acquérir les droits de traduction. Les principales associations de professeurs en France et la chaîne TV5 soutiennent également cette collection qui fait partie du projet « Sauvegarde et diffusion du patrimoine littéraire mondial », appuyé par l’Unesco et l’OIF. Celle-ci a d’ailleurs salué cette initiative qui prouve bien que le Sud, en l’occurrence le Liban, est capable de contribuer au rayonnement de la culture dans les pays du Nord, et qui aidera sans doute à réconcilier la jeune génération avec la lecture en lui faisant découvrir, de façon ludique, les chefs-d’œuvre de la littérature. En signe de fidélité à son pays d’origine, le Dr Khoury prévoit pour 2008 un album (encore secret) qui intéressera spécialement les Libanais. Un magnifique projet en perspective !

 
 
 
2020-02 / NUMÉRO 164