FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Bande dessinée
Anges et des Bond  !


Par Toufic Safié
2007 - 08



Il n’y a pas que des anges gardiens qui protègent le Vatican : les impératifs de sécurité de l’État pontifical, la multiplication des menaces contre l’Église et, surtout, les exigences des nouveaux polars et des BD d’action à l’assaut du Saint-Siège, ont transformé les prêtres en nouveaux agents secrets au service de Sa Sainteté ! Dans Le Janitor, Boucq et Sente proposent leur version du nouveau pasteur « bondien » : l’Église disposerait d’un service de protection et de renseignements extérieurs, dont une cellule spéciale de services secrets formée de douze Janitores. Douze curés superagents ayant pour mission de protéger l’Église contre ses ennemis, et même de ses propres membres qui « succombent à la tentation ». L’ange de Malte, premier numéro de cette nouvelle série, marque la promotion du héros, Vince, un prêtre-garde du corps pour les personnalités du Vatican. Après une « mission de routine » à Malte où il veillait sur la sécurité d’un négociateur pontifical dans une transaction autour d’un manuscrit secret, Vince est convoqué au Saint-Siège pour sa promotion. En parallèle, c’est tout un puzzle qui se construit au fil des pages, avec des pièces aussi mystérieuses qu’éparpillées : des apparitions étranges dans le port de Malte à un duel anachronique dans le krak des Chevaliers (en Syrie), en passant par une rencontre assez courtoise dans un café beyrouthin et par une autre, qui l’est beaucoup moins, sur la côte de La Jolla, en Californie…

Le dessin ne manque pas de détails (même si l’on a parfois l’impression que les portraits « dérapent ») ; une solide documentation et la maîtrise réussie des dimensions assurent à l’album une belle mise en scène ; l’effet de suspense y est garanti. Le dialogue, léger et réaliste, avec une pointe d’humour, maintient la cohérence de l’histoire et évite le prêchi-prêcha.

Par son aspect assez clos et intrigant, le Vatican est désormais le lieu de pèlerinage des nouveaux thrillers. Le Saint-Siège est certes un lieu où politique, espionnage et collusions se sont longtemps entremêlées. Mais le Vatican de Boucq devient carrément un Langley souterrain : les briefings de missions ont lieu dans le confessionnal, les accès au Saint-QG sont camouflés chez des antiquaires poussiéreux et les cardinaux roulent dans des jeeps entre les voies des réseaux souterrains secrets ! Un régal pour les fans de Bond, de Hunt… et du pape  !
 
 
 
BIBLIOGRAPHIE
Le Janitor de F.Boucq & Y.Sente, Dargaud 2007.
 
2020-02 / NUMÉRO 164