FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-05 / NUMÉRO 131   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Evénement
L’Ordre des avocats de Beyrouth pour la première fois au Salon
Trois questions au bâtonnier Georges 

2015 - 11
L’Ordre des avocats de Beyrouth participe pour la première fois au Salon du livre francophone de Beyrouth. Pourquoi cette présence ?

Cette initiative, proposée par la Commission de la francophonie au sein du Barreau de Beyrouth, a pour but de mettre en valeur le visage culturel de notre Ordre qui a toujours considéré la francophonie comme une ouverture nécessaire et un facteur d’enrichissement. Le droit libanais est calqué en grande partie sur le droit français et nombre d’avocats libanais, toutes générations confondues, ont écrit et publié en français. Leurs ouvrages seront exposés sur le stand de l’Ordre des avocats. Cette initiative coïncide avec la signature, au cours de ce mois d’octobre, d’une convention avec la Bibliothèque nationale de France.

Combien d’avocats libanais ont-ils été publiés en français ?

Une centaine ! La plupart d’entre eux, dont de grands noms comme Émile Tyan, Pierre Safa, Edmond Rabbath, Edmond Naïm, Ibrahim Najjar, Émile Bejjani et bien d’autres encore, ont publié des ouvrages juridiques, mais certains ont également écrit des ouvrages littéraires (essais, romans, poèmes) d’excellente facture. Quatre d’entre eux ont même été couronnés par l’Académie française : Camille Aboussouan, François Harfouche, Hyam Mallat (deux fois) et Alexandre Najjar. Parmi les auteurs, on compte aussi trois présidents de la République : Camille Chamoun, Charles Hélou et Amine Gemayel !

Des rencontres sont-elles prévues dans le cadre de cette manifestation ?

Il y en aura trois. Une table ronde rendra hommage, le 27 octobre à 18h (amphithéâtre Gibran), à deux avocats et écrivains francophones disparus cette année : le bibliophile Pharès Zoghbi et Jacqueline Massabki, première avocate élue au conseil de l’ordre des avocats, auteur du fameux roman La Mémoire des cèdres. Le président Antoine Khair, Dr Farès Sassine, Gilberte Favre qui a consacré un livre à Massabki et la journaliste Évelyne Massoud y participeront. Deux conférences sont également au programme : Hervé Lecuyer nous parlera du « Projet français de réforme du droit des contrats et le Code des obligations et des contrats libanais » (le samedi 24/10 à 16h dans l’Agora) et Séverine Cabrillac évoquera « La loi civile comme facteur d’intégration » (le vendredi 30 à 13h, Maison de l’avocat). Enfin, une brochure en français relative au Barreau de Beyrouth sera distribuée dans le cadre du Salon.
 
 
 
2017-05 / NUMÉRO 131