FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-04 / NUMÉRO 166   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Le clin d'œil de Nada Nassar-Chaoul
Une jeune fille dé-rangée


2014 - 12
Alors que, de votre temps, à peine sortie de l’adolescence, en col Claudine, barrette sur bouclettes blondes et socquettes blanches, vous attendiez le Prince Charmant, dûment chapitrée par votre chère maman sur « ce-qui-se-fait-et-ce-qui-ne-se-fait-pas » pour une jeune fille « comme il faut », à votre insu, une nouvelle race de filles a, depuis, vu le jour.

Les cheveux courts, très courts, structurés à l’androgyne et une seule boucle d’oreille design vert pomme encadrent un visage aux traits décidés où brille, sur la narine, une petite perle en strass. La tenue, elle, emprunte aux pages de mode « ethno-urbaines » les plus importables de Marie-Claire, mixant allègrement pantalon de clown, chemise guatémaltèque, veste à sequins disco et godasses de brousse. Ainsi parée, elle peut aller partout ce qu’elle ne se prive pas de faire, choisissant les destinations les plus improbables des montagnes du Bhoutan aux forêts de l’Amazonie en passant par les marécages du Vietnam et les plateaux du Tibet. Sa pauvre mère qui en est malade, voudrait tant la voir casée et ne sait plus quoi répondre aux questions fielleuses de ses copines et à leurs sourires apitoyés lors des déjeuners de femmes.

D’ailleurs, avec tous les mecs minables qu’il y a au Liban, sa fille n’a pas le temps de penser au mariage. Elle vient de négocier férocement son contrat de « créative » dans la boîte de pub qui l’emploie et d’éliminer sans états d’âme ses concurrentes, ce qui lui laisse le temps de faire partie d’un groupe de trekking, d’un club de body-stretching et d’un ciné-club « génial » de films d’auteur. 

Elle a son propre appartement dont elle a conçu les plans à sa façon avec sol en béton et meubles industriels, dessine elle-même ses sacs, sort tous les soirs en boîte avec ses copines dans sa belle voiture de sport, gagne plein de fric, ne fréquente que ceux qui lui plaisent, fait ce qu’elle veut quand elle le veut, maîtrise toute sa vie quoi !

Ce qui ne vous empêche pas de la découvrir un soir, rêveusement lovée dans son grand canapé, feuilletant, les yeux embués, une revue de robes de mariée romantiques.
 
 
D.R.
 
2020-04 / NUMÉRO 166