FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-04 / NUMÉRO 130   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
EN UNE
Après la Corée l’an dernier, c’est le Maroc qui a été à l’honneur au Salon du livre de Paris cette année. L’occasion pour L’Orient littéraire d’évoquer plusieurs figures majeures de la littérature marocaine...  ... >> lire la suite
 
Questionnaire de Proust à...
Laurent Gaudé
Poème d’ici
par Henri Zoghaib
Le clin d'œil de Nada Nassar-Chaoul
Aux (autres) femmes
 
Roman
Poésie
Bande dessinée
Chroniques
Version originale
 
Édito par Alexandre Najjar
Adieu, Samir !
L
e départ de Samir Frangié nous laisse orphelins. Samir était notre maître à penser, notre guide, notre boussole au milieu des tempêtes. Toute sa vie, cet homme intègre aura défendu une certaine idée du Liban : « Il s'est fait le héraut de la diversité, non point subie, mais assumée, ressentie, fructifiée. Tout le monde n'applaudissait pas à ce choix, mais la solitude ne lui a jamais fait peur tant il sait que les regroupements moutonniers sont faciles parce qu'ils doivent tout à la manipulation des instincts, alors que les ententes et les réconciliations ne se font que par une patiente mission de persuasion », comme l'a si bien dit Ghassan Salamé à son propos. Dans L'Orient littéraire, Samir commentait les essais politiques ou historiques de sa plume incisive et choisissait toujours les livres en fonction du message qu'ils entendaient délivrer. Nous étions honorés de sa collaboration et toujours heureux de retrouver sa signature dans nos rubriques. Dans son propre essai, Voyage au bout de la violence, il a dit tout son attachement au vivre-ensemble pour exorciser cette violence aveugle qui a ravagé le Liban et embrase aujourd'hui la région. Pilier du 14 Mars dont il fut l'une des têtes pensantes, il éprouvait beaucoup d'amertume en voyant la pureté du combat initial souillée par les intrigues politiciennes de ses prétendus alliés. Sa lutte contre la maladie pendant près de dix ans atteste aussi de la volonté de fer de cet homme du Nord qui fit de sa vie un hymne au courage et à la liberté.

2017-04 / NUMÉRO 130