FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
Tu n'avais pas le temps


Par Sabah Zouein
2007 - 10

Née en 1954, Sabah Zouein écrit aussi bien en français qu’en arabe. Journaliste, elle a à son actif plusieurs recueils de poèmes.

Tu n'avais pas le temps

Tu n’avais pas le temps
de simuler le vol d’un mot,
tu devais prendre le train de midi,
tu devais te pencher
sur ton ombre,
l’ombre restée
dans le bleu des toits endormis.

 ***
Personne ne t’appelait
du fond de l’aire oubliée,
il y avait un son limpide
dans ton cœur,
il y avait une nuit bleue
dans tes yeux lointains,
et beaucoup d’eau
dans les étoiles de ta main.

 ***
Tu n’es pas près de saisir
le sens,
et les chênes lointains de ton enfance
se multiplient sur ton corps
transparent.

 ***
Tu n’arrives pas à dire,
et comme autrefois, le dire enfonce
ton corps dans l’impossibilité du mot.

 ***
Comment fais-tu
pour parcourir toutes ces villes
sans arriver à saisir
le soleil,
ce sens immense qui pend
au centre de ta poitrine.

 ***
Tu étais, toi et lui,
bras et corps enlacés
sous un soleil peint à la main,
tu étais, tu, il,
au seuil d’un entrelacs de mots.
Tu n'existes plus
à la surface d’une page.
Tu meurs tous les matins,
un peu,
au bord d’un son inaudible.

 ***
Ton corps, son corps,
se sont brisés
sur le sable de midi.
Mon corps s’émiette,
peu à peu,
entre les lignes
du non-dit. 

 

 
 
D.R.
 
2020-02 / NUMÉRO 164