FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Chroniques
Des rires qui voilent des larmes…


Par Edgar DAVIDIAN
2008 - 12
Une question anodine, banale, que tous les enfants du monde posent, que tous les papas du monde entendent souvent : Où on va papa ? Avec Jean-Louis Fournier, cela devient le titre d’un livre. Un livre qui remporte un prix. Celui du Femina 2008, et l’un des membres du jury, la présidente Christine Jordis, dira, pour expliquer le succès et l’engouement pour ce petit ouvrage :  « C’est un livre qui fait du bien aux gens… »

Comment en serait-il autrement quand on sait que ce livre, ni un roman ni un essai, mais un émouvant témoignage enrobé d’un humour ravageur sur deux enfants handicapés, est l’histoire d’un père qui parle de ses deux fils Mathieu et Thomas, et qui leur écrit de courtes missives.

Tout d’abord un mot sur cet auteur qui a un courage fou. Le courage de s’entretenir d’un thème aussi délicat avec autant de virtuosité, de distance, de brio et surtout d’émotion camouflée dans un grand éclat de rire. Un éclat de rire qui cache cependant bien mal les larmes… Né à Calais en 1938, Jean-Louis Fournier est le signataire de plus de 200 films documentaires (un Sept d’or pour Schiele Egon) et déjà l’auteur de plus de vingt-quatre livres. Son parcours a toujours été marqué, une savoureuse insolence et une riche invention où caricature et monde de dessins animés ont le vent en poupe pour cet écrivain aux portes de ses 70 ans !

Aujourd’hui, avec Où on va, Papa ?, Jean-Louis Fournier plonge ses mots sans concessions au cœur d’un drame profond. Celui de ses « deux enfants cabossés qui rappellent ET »… Récit allant de la naissance de deux êtres qui ne seront jamais comme tout le monde, calvaire des parents, souffrance des petits. Avec des jours aussi où la joie était quand même au rendez-vous…

Aujourd’hui, Mathieu est mort et seul reste Thomas, vieillard voûté avant l’âge…

Pour ces lettres écrites avec amour et un merveilleux sens de la drôlerie par un écrivain très pince-sans-rire, la littérature est brusquement un monde qui met à nu ce qui ne se raconte pas et transgresse tout interdit… Une mélancolie toute en gaieté (curieux paradoxe !) habite cet ouvrage qui ne peut laisser indifférent avec ses petites phrases caustiques, emportées, parfois assassines. On reste pétrifié, dérangé, sidéré, bouleversé par certaines images, certains mots. Ces mots qui, comme un exutoire, permettent cependant de garder la tête hors de l’eau…

 
 
 
BIBLIOGRAPHIE
Où on va, Papa ? de Jean-Louis Fournier, Stock, 155 p.
 
2020-02 / NUMÉRO 164