FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-01 / NUMÉRO 163   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Hommage
Hommage à Kamal Salibi (1929-2011)


Par Jabbour Douaihy
2011 - 09
Les amis de Kamal Salibi – ils sont presque un millier sur Facebook – se sont rapidement emparés de sa page pour publier l’éloge unanime de la presse (un émouvant portrait en une pour al-Akhbar entre autres) et des collègues admiratifs après le décès de celui qui était devenu très tôt l’historien officiel du Liban. Avec ses trois ouvrages à la fortune certaine, Histoire du Liban moderne en 1965, suivi en 1979 par Origines de l’histoire du Liban et surtout une décade plus tard par Une maison aux nombreuses demeures en 1988 (qui vient rééquilibrer la conception historique du Liban simultanément avec les accords de Taëf qui avaient parachevé le rééquilibrage du pouvoir), ce protestant affranchi des tares de l’appartenance aux tribus communautaires et qui avait fait sa thèse de doctorat à l’université de Londres sous la direction de Bernard Lewis a su remonter aux origines de la diversité conflictuelle libanaise. Non sans réfuter certaines « mythologies » introduites par les maronites – qu’il considère par ailleurs plus « sincères » que d’autres – qui avaient émaillé leur écriture historique. Dans une deuxième phase de son travail, Salibi s’est attaqué à des sujets plus ouverts à la polémique comme son hypothèse à base philologique et qu’il avait publiée lors de l’invasion israélienne sous le titre évident de La Bible est venue de la presqu’île arabique, pour s’engouffrer encore plus dans le débat avec un ouvrage remettant en question la version historique de l’« identité » de Jésus… Kamal Salibi ne pourra pas éviter la controverse qu’il semble avoir cherchée pour rester un des grands noms des études historiques conduites sous le slogan : « Je doute donc je suis historien ».
 
 
 
2020-01 / NUMÉRO 163