FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Le livre de chevet de...
2007-08-02
Depuis toujours, mon livre de chevet est Don Quichotte de Miguel de Cervantès. C’est un récit picaresque qui renferme des trésors de pensée et d’humanisme. On ne peut rester indifférent à l’humour, aux descriptions colorées de ce texte admirable. En 1982, j’ai moi-même monté une pièce intitulée La parlerie de Chahine et Tansa, où évoluaient deux personnages comparables à Don Quichotte et Sancho Pança, l’un intellectuel, l’autre spontané. C’était un clin d’œil évident à Cervantès. Bien avant, dans les années 60, j’avais également joué en français, à la télévision libanaise, le rôle principal dans un intermède de Cervantès, intitulé Le gardien vigilant. Enfin, dans ma pièce, Al-rafiq Sajaan, j’ai repris la technique de Sancho, consistant à répondre par une série de trois proverbes… J’ai visité, dans la région de la Manche, les lieux qui ont inspiré Cervantès, et j’ai toujours rêvé d’écrire une œuvre ayant pour thème Don Quichotte au XXe siècle… Pour moi, il y a trois livres essentiels : la Bible, Hamlet, Don Quichotte. Surtout Don Quichotte.
 
 
© D.R.
 
2020-02 / NUMÉRO 164